Par Amélie.DLe 04 septembre 2018

Une première impression, ça se travaille !

Un entretien de prévu dans les prochains jours ? Savez-vous que, d’après une étude publiée par Robert Half, pour 30 % des recruteurs, ce sont les 10 premières minutes qui sont les plus importantes pour être convaincu d’un candidat ? Soyez donc bien préparé pour faire de cette première rencontre un succès ! Temporis vous donne quelques conseils pour réussir cette première étape de recrutement.

photo actu

« Vous n’avez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression »

Comme le disait Coco Chanel, on ne rencontre une personne qu’une seule fois, alors autant soigner son image pour cette première impression qui peut être cruciale, notamment en terme de recrutement. Un entretien d’embauche, c’est en effet le moment de se faire une première idée sur son interlocuteur, que ce soit pour le recruteur, comme pour le candidat. Et ces 10 premières minutes sont cruciales : on peut rapidement jauger de la motivation du candidat, mais aussi de sa préparation à l’entretien, sa connaissance du métier de par les questions les plus « classiques » …

CV et deuxième entretien : une baisse qui s’accentue

Le CV, aujourd’hui relégué au statut de formalité dans la première étape de recrutement, ne semble plus avoir la même importance. Seuls 6% des personnes interrogées y accordent une très grande importance et en prennent compte au moment du choix final au travers des références.

Alors que 25 % des recruteurs prennent leur décision après 30 minutes d’entretien, 17 % ont besoin de mener l’entretien à terme pour arrêter leur choix. Des entretiens qui varient ainsi dans la durée, mais également dans le nombre ! En effet, nombreux sont les employeurs à préférer réaliser un second entretien pour s’assurer de la justesse du recrutement, c’est ainsi pour 14 % des sondés une façon d’être sûr de leur choix.

Nos conseils pour soigner ce premier contact

Ponctualité ! On ne cesse de le répéter, mais ne pas arriver en retard fait toujours partie des indispensables d’un bon candidat ! Si à cela vous ajoutez le sourire, des connaissances sur l’entreprise et les fonctions du poste, que vous êtes préparé aux questions les plus classiques… comme les plus insolites, vous êtes sur la bonne voie. Vous pouvez parler de vos expériences sans bafouillages ? Vous êtes souriant/e ? Vous êtes motivé et ça se voit ? Vous êtes prêts !